bassin dauphins à planète sauvage

Recherche

Outre les objectifs d'éducation du public et de conservation de la faune sauvage, les parcs zoologiques ont aussi pour ambition de participer activement à des projets de recherche.

Les animaux présentés au public sont autant d'opportunités d'études et de réflexions. Si la façon de maintenir ces animaux en parcs, le régime alimentaire proposé, la structure sociale mise en place, s'inspirent des observations faites sur le terrain, la réciproque est également vraie. Aussi paradoxal que cela puisse paraître, les informations sur la biologie en milieu sauvage de certaines espèces présentées sont rares.

C'est alors la possibilité de les observer en milieu contrôlé qui permet d'améliorer notre connaissance concernant ces espèces sauvages. Bien sûr des différences existent entre le modèle de zoo et le modèle sauvage et l'extrapolation de l'un à l'autre est loin d'être automatique. Néanmoins, la recherche conduite en parc zoologique peut avoir des répercussions importantes sur les populations sauvages.

Étude de la présence de petits cétacés dans la Baie de Bourgneuf-en-Retz

Planète Sauvage a lancé un programme de surveillance acoustique dans les eaux locales de la Baie de Bourgneuf et de la sortie de l’estuaire de Loire. Il s’agit de détecter la présence de petits cétacés en se basant sur leurs émissions sonores caractéristiques. Plusieurs balises détectrices sont déployées. Sur le long terme, les données obtenues permettront de répondre à plusieurs sur le mode de vie de ces animaux.

>> Retour à la page "Les missions"