Congrès mondial de la nature

Organisé par l'UICN

Planète Sauvage participe à ce congrès

Du vendredi 3 au 11 septembre se tient le Congrès mondial de la Nature, organisé par l’UICN (Union pour la Conservation de la Nature) réunissant les experts de la protection de l’environnement du monde entier.

3 membres de l’équipe de Planète Sauvage participent à ce congrès ; un représentant du département scientifique, le responsable zoologique et la direction du parc.

Qu’est-ce que l’UICN ?

L’UICN est une organisation comprenant 1 300 membres (ONG et agences gouvernementales) et plus de 10 000 experts scientifiques. Elle est présente dans plus de 50 pays.

Quel est son rôle ?

Le rôle de l’UICN est d’encourager et d’aider les états, ainsi que les membres de la société civile du monde entier, à protéger la biodiversité. Elle s'assure également que l'utilisation des ressources naturelles est faite de façon équitable et durable.

Hier, vendredi 3 septembre, avait lieu la cérémonie d’ouverture. Des déclarations qui dressent un bilan sans concession, des menaces qui pèsent sur les animaux sauvages et sur la dégradation des milieux naturels. Pollution, réchauffement climatique, braconnage et trafic d’espèces sauvages, utilisation non-raisonnée des ressources naturelles ; autant de défis qui peuvent et doivent être relevés en impliquant le plus grand nombre.

Qu’est-ce que la liste rouge de l’UICN ?

Aujourd’hui, samedi 4 septembre, le thème abordé est la liste rouge. L’UICN publie chaque année, au mois de mars, un bilan de l’état de plusieurs milliers d’espèces animales : la liste rouge des espèces menacées. Des experts du monde entier réunissent leurs observations sur le terrain et classent les animaux, en fonction du degré de menace de disparition, qui pèsent sur eux.

Pour la France uniquement, le bilan national de 13 années d'évaluation révélait que, 187 espèces ont disparu et 2 430 sont menacées. Parmi elles, oiseaux nicheurs, crustacés d'eau douce et reptiles paient le plus lourd tribut.

Comment agir ?

Tri des déchets, nettoyage de rivières ou de plages, baisse des nuisances sonores, utilisation de produits à bas impact environnemental, chaque geste compte pour conserver des habitats aptes à accueillir les animaux sauvages.