Les premiers moments de la Chamelle

Coco Chamelle !

Il y a quelques jours, nous vous avons annoncé la naissance d'un petit chameau, né le 17 mars après une gestation de plus de 13 mois.

Mardi, les soigneurs animaliers ont réalisé le pucage et le sexage, il s'agit d'une petite chamelle ! Ils ont alors décidé à l'unanimité de l'appeler : Coco Chamelle !

Son père, Caz, arrivée à Planète sauvage en 2018, en provenance des Pays Bas. Il s’agit de son premier petit.

Une gestation de 13 mois !

Une heure après la mise bas, elle essayait déjà de se mettre sur ses pattes. Les membres un peu tremblants, elle a fait plusieurs essais qui se sont soldés par quelques chutes. Mais elle a finalement réussi à se dresser sur ses pattes à côté de sa mère, sous le regard bienveillant des soigneurs du zoo. Comme chez les girafes ou les éléphants, les chamelons se mettent rapidement debout après leur naissance, sous les encouragements de leur mère qui les guide ensuite vers ses mamelles pour qu'ils commencent à téter. Cette petite femelle est le deuxième petit de Betty (Arrivée à Planète sauvage en 2014) qui a déjà donné naissance à un chamelon en 2015 (un mâle Toufik, transféré dans un autre parc zoologique en 2016). Les femelles n'ont qu'un seul petit, généralement tous les deux ans. Pour l'heure, la femelle ne pèse qu'une trentaine de kilogrammes et mesure déjà un mètre au garrot mais il dépassera à l'age adulte les 600 kg pour une taille comprise entre 1,80 et 2,30 mètres. Elle se nourrira de lait pendant quelques mois avant de passer à des aliments plus constitués comme de l'herbe.

Une espèce en danger !

Le chameau de Bactriane est originaire d'Asie et est reconnaissable aux deux bosses qu'il porte sur le dos (contrairement au dromadaire qui n'en a qu'une). Ces bosses sont constituées de graisse et non d'eau comme certains le pensent. Elles constituent des réserves de nourriture pour le mammifère qui peut ainsi endurer des périodes de jeûne prolongées. Le chameau est également connu pour les longues semaines qu'il peut passer sans boire même sous des chaleurs intenses. Quand il boit en revanche, l'herbivore est capable d'avaler plus de 100 litres d'eau en 10 minutes. Résistant aux conditions extrêmes, le chameau est employé depuis des milliers d'années pour le transport des hommes et des marchandises. Toutefois, l'espèce figure aujourd'hui sur la liste rouge de l'Union internationale pour la Conservation de la nature (UICN) dans la catégorie en danger critique d'extinction. D'après les estimations, la population de chameau de Bactriane compte plus d'un million d'individus mais la plupart sont domestiqués. Moins de 1.000 individus subsisteraient à l'état sauvage. Ils sont désormais reconnus comme une espèce sensiblement différente du chameau domestique.