Planète Sauvage

Planète Sauvage

Nos missions

Nos missions

En tant que parc zoologique, les missions de Planète Sauvage reposent sur 4 grands principes fondamentaux qui animent l'ensemble des équipes du parc :

  • Le bien-être animal
  • La conservation
  • La pédagogie
  • La recherche scientifique

Au travers de ces missions et fort de son expertise, Planète Sauvage est un veritable ambassadeur de la protection de la faune sauvage. En venant nous rendre visite, vous devenez vous aussi, acteur pour la sauvegarde de la biodiversité ! 

Toutes les questions que vous vous posez et les idées reçues sur notre rôle en tant que parc animalier

Le bien-être animal

Tous les animaux que vous pouvez observer à Planète Sauvage sont confiés aux bons soins de nos spécialistes, qui répondent au quotidien, aux besoins de chaque individu. Leur travail, réalisé avec dévouement, permet d’offrir une expérience de vie positive et agréable, à chacun des pensionnaires. 

5 engagements fondamentaux du bien-être animal

Le bien-être animal est un sujet sérieux, qui s’appuie sur des connaissances scientifiques solides, organisant les actions des équipes de soigneurs animaliers autour de 5 grands piliers.

  • Garantir un accès à de l’eau fraîche et à des aliments en quantité et en variété adaptées à un bon équilibre alimentaire. 
  • Permettre l’expression de comportements naturels, dans des environnements adaptés (explorer, socialiser, se reproduire, etc…) 
  • Offrir un environnement vécu comme confortable par chaque espèce (chaleur, abri, ombre, accès à des points d’eau, etc…) 
  • Protéger des sources de stress ou de peur dans ce havre naturel que constituent les 100 Ha de plaines et de forêts de Planète Sauvage 
  • Garantir un accès aux meilleurs soins, grâce au savoir-faire d’une équipe vétérinaire spécialisée, s’appuyant sur des technologies modernes.

La conservation ​

Planète Sauvage est un lieu de protection de la biodiversité, qui héberge notamment des espèces animales menacées ou disparues dans leur milieu naturel. Les soins apportés aux animaux ainsi que la reproduction, participent activement à la protection contre leur extinction.

La conservation des espèces s'articule autour de 2 grands axes fondamentaux ; 

  • La conservation in situ : au sein du milieu naturel 
  • La conservation ex situhors du milieu naturel

La conservation in situ

La conservation in situ vise à préserver et maintenir les espèces menacées au sein de leur milieu naturel.

L’association Planète Sauvage Nature s’investit et apporte son soutien à des structures associatives locales, qui agissent sur le terrain pour protéger la faune sauvage, à travers le monde.

Nos actions répondent à différents besoins dans l'urgence, ou à des projets à plus long terme, ainsi, par exemple : 

  • En 2020, faces aux terribles incendies en Australie et dans le Pantanal (Amérique du Sud), Planète Sauvage Nature a débloqué des fonds d'urgence et créé des cagnottes en ligne pour aider les associations locales, dans leurs actions de sauvetage des animaux en grave danger. 
  • Sur le terrain, l'un de nos partenaires, l'Institut Brésilien de l'environnement et des ressources naturelles renouvelables (IBAMA), a un programme spécifique dédié à la protection du tamarin bicolore, le ​Projeto Sauim-de-colera, qui s'articule autour de la ville de Manaus, le seul endroit au monde où l'on retrouve cette espèce ! Le projet soutenu ici par Planète Sauvage Nature a pour but de créer des passerelles facilitant la progression des tamarins dans un environnement de plus en plus urbanisé. Ces passages en hauteur sont créés à base de structures métalliques et de plantes grimpantes. Leur efficacité est démontrée depuis plus d'une dizaine d'années.

Les projets soutenus à travers le monde par Planète Sauvage Nature

  • Planète Sauvage Nature

Les détails des projets soutenus

La conservation ex situ

La conservation ex situ représente les méthodes de conservation des espèces sauvages en dehors de leur milieu naturel - c'est là l'une des missions essentielles des parcs zoologiques. Ainsi, pour sauvegarder la faune sauvage, l’Association Européenne des Zoos et Aquariums (EAZA), a mis en place des programmes d'échanges d'animaux entre parcs permettant de réguler et d'optimiser la reproduction. Ces échanges se font sans contrepartie financières : les animaux sauvages ne sont ni achetés ni vendus par les parcs, ceci dans le but de combattre les trafics d'animaux.

Il existe deux types de programmes d'échanges coordonnés au niveau européen, auxquels Planète Sauvage participe ;

Les programmes EEP (Programme d'élevage Européen) : le plus complet des programmes de gestion des individus d'une espèce animale, chacun est géré par un coordinateur européen reconnu pour ses connaissances de l'espèce concernée.

Les programmes ESB (Stubook Européen) : c'est un programme de gestion qui permet de tenir à jour un registre précis des individus d'une espèce animale en parcs zoologiques. Ces espèces sont moins menacées que les espèces classées en EEP, mais ont un risque de le devenir. 

L'objectif de ces programmes est de tendre à conserver 90% de la diversité génétique sur une période de 100 ans afin de pouvoir maintenir les capacités des individus à se réadapter au milieu naturel pour permettre une réintroduction ou le renforcement de population le cas échéant. 

Les espèces de Planète Sauvage concernées par un programme de conservation

La pédagogie

Sensibiliser les visiteurs aux menaces qui pèsent sur la faune sauvage et faire de chacun d'entre nous un acteur de la protection de notre planète et de son patrimoine vivant sont des missions fondamentales des parcs zoologiques.

À Planète Sauvage nous prenons très à cœur cette mission, et avons même une équipe dédiée ! 

Mieux connaitre et mieux comprendre les animaux, et les dangers qui les menacent, permettent à chacun d'être plus sensibilisé à leur protection. Les outils et expériences que nous développons sur le parc ont pour vocation de faire découvrir la beauté et la richesse de la biodiversité, mais aussi les gestes du quotidien permettant de la protéger. 

           

Les expériences pédagogiques accessibles à tous

  • La présentation des dauphins : une présentation ludique et pédagogique permettant de faire passer un message fort, de manière concrète et illustrée.
  • Le guide de visite : distribué à chaque visiteur, le guide de visite présente les différents programmes d’élevages coordonnés des parcs zoologiques ainsi que chacune des espèces présentées sur la Piste Safari. 
  • Les panneaux d'information : tout au long de la visite piétonne, des panneaux d'information présentent les différentes espèces, leur répartition géographique et les menaces qui pèsent sur elles en milieu naturel.
  • Les actions menées par Planète Sauvage Nature : par exemple, nous avons installé un stand d'informations concernant les incendies dans le Pantanal et les menaces urgentes qui pèsent sur la faune locale (2020).

Pour aller plus loin

Planète Sauvage propose différentes expériences accompagnées par des guides animaliers permettant d'aller plus loin dans la découverte du monde animal et du travail des parcs zoologiques :  

  • Le Raid 4*4
  • La Rencontre avec les Dauphins
  • Le Safari VIP
  • Soigneur d’un Jour
  • Soigneur Junior
  • Bivouac en Mongolie et Bivouac en Tanzanie
  • Ateliers avec des groupes d’enfants
  • Rencontre avec les Dauphins
  • Soigneur junior
  • Safari VIP
  • Soigneur d'un jour
  • Raid 4*4

Les prestations pédagogiques

La recherche scientifique

La recherche scientifique permet de mieux comprendre comment les animaux interagissent entre eux et avec leur environnement. A l'heure où nous faisons face à la 6ème plus grande disparition d'espèce, ces connaissances sont indispensables pour améliorer les actions de protection de la biodiversité menées conjointement dans les parcs zoologiques et sur le terrain. 

Planète Sauvage offre des conditions d’accès et d’observations privilégiées à des scientifiques du monde entier, sur plus de 250 espèces d’animaux sauvages. Généticiens, vétérinaires, éthologues, écologues, spécialistes de la nutrition, de la reproduction, du bien-être animal peuvent ici, trouver les réponses aux questions qu'ils se posent.

Des collaborations scientifiques solides 

Le département scientifique de Planète Sauvage entretient des liens privilégiés avec des organismes scientifiques renommés. 

Ces collaborations se traduisent par l’accueil de chercheurs et de leurs étudiants au sein de Planète Sauvage. Notre département scientifique embauche également régulièrement des futurs docteurs en science qui, sur des périodes de trois ans, poursuivent leurs recherches au sein du département scientifique de Planète Sauvage, afin de présenter leur thèse doctorale.

En retour, nos recherches bénéficient ainsi d’une expertise solide et d’un soutien technologique de qualité.

 

La démarche scientifique : comment ça marche ? 

 

Des recherches dans quel but ? 

On distingue classiquement la recherche fondamentale (accroitre nos connaissances) et la recherche appliquée (développer des outils). 

  • Un exemple de recherche fondamentale

Thèse de D. Kremers (2013): Diving deeper into the dolphin’s Umwelt: Acoustic, gustatory, olfactory and magnetic perception. Rennes 1.

De 2010 à 2013, Planète Sauvage a souhaité répondre à plusieurs questions qui se posaient sur les capacités des dauphins, à percevoir leur environnement : Comment s’organise leur vision ? Sont-ils capables de réagir à des odeurs, des goûts ? Ont-ils accès à d’autres sens ?

Un ensemble d’expériences, impliquant la participation volontaire des dauphins, a été confié à une étudiante en thèse de biologie spécialement embauchée dans ce but. Elle a défendu ses travaux devant un jury de thèse et publié ses résultats dans des revues scientifiques internationales.

Ses observations rigoureuses ont permis de mettre en évidence que les dauphins, contrairement à ce qui était admis, sont capables d’utiliser leur odorat et de distinguer des goûts complexes. Surprise, ils se sont également montrés capables de percevoir des champs magnétiques !

L’ensemble de ses résultats novateurs, stimulent d’autres recherches qui, toutes ensemble, permettent au acteurs de terrain de mieux comprendre comment les dauphins interagissent avec leur environnement et comment améliorer les mesures destinées à les protéger. 

  • Un exemple de recherche appliquée

 Thèse de M. Moyet, (2016) : Intérêts et faisabilité d’une banque de semence de grand dauphin (Tursiops truncatus) en France. Ecole Nationale Vétérinaire de Nantes.

Les actions de conservation (protection de la biodiversité) s’appuient, chez de nombreuses espèces menacées, sur le développement des techniques favorisant la reproduction telles que la fécondation in vitro ou l’insémination artificielle. De nombreuses espèces de cétacés voient leurs populations décliner de façons alarmantes en milieu naturel ces techniques restent très expérimentales pour les dauphins et les marsouins. En 2016, Planète Sauvage a accueilli une étudiante de l’école vétérinaire de Nantes, afin de mieux définir les enjeux techniques de la conservation de gamètes chez les cétacés.

2 études en cours

  • Recherche fondamentale

Ethos – Université de Rennes I​ - Etude de la fonction sociale des productions vocales chez le grand dauphin (Tursiops Truncatus

Le dauphin représente un modèle de choix pour utiliser le développement évolutif de la communication à plusieurs titres (vie sociale complexe, communication essentiellement vocale, capacités cognitives élevées, capacités d’imitations vocales et d’apprentissage social, adaptation morpho-anatomique à la production et perception de sons sous-marine). Néanmoins, les règles de communication vocale des dauphins restent bien moins connues que celles des oiseaux et des primates. Ce projet de thèse a pour objectif général d’explorer de manière complémentaire les volets production, utilisation et perception des vocalisations chez le grand dauphin, en plaçant l’individu au cœur du système.

  • Recherche appliquée 

Pascaud, A. ; Guintard C. | Oniris - Ecole Nationale Vétérinaire, Agroalimentaire et de l'Alimentation, Nantes Atlantique - Mise en place d'un protocole d'évaluation du bien-être chez Tursiops Truncatus en parc zoologique (Planète sauvage) 

Le bien-être animal est une discipline scientifique dont le but final d’assurer objectivement un vécu agréable et une expérience de vie positive aux animaux compte tenu de nos connaissances sur leurs besoins et des comportements qu’ils expriment. Le projet en cours avec l’Ecole Vétérinaire de Nantes consiste à moderniser les outils d’observation quotidiennes utilisés par les équipes animalières en y intégrant le plus grand nombre de critères objectifs de l’évaluation du bien être reconnu comme scientifiquement pertinent chez le grand dauphin.

Le but final est d’aller encore plus loin dans les actions entreprises quotidiennement par les équipes animalières pour garantir le bien-être des animaux qui leur ont été confié.

Publications et études scientifiques

On ne protège efficacement que ce que l’on connaît bien